Accueil > Rome antique > Le Colisée de Rome

Le Colisée de Rome

02/06/2012

Monument le plus célèbre de Rome, situé dans le cœur historique antique de la ville, à proximité du Forum Romain et du Mont Palatin, le Colisée est une visite incontournable à effectuer. En plus de le visiter de l’intérieur afin de découvrir la dimension impressionnante du monument et des gradins, ainsi que la scène centrale, vous adorerez le contempler de l’extérieur, que ce soit sous un beau ciel bleu, ou bien la nuit, avec les illuminations qui le mettent en valeur pour le grand bonheur des touristes, et des Romains également !


Un peu d’Histoire


Le Colisée a été construit par les empereurs de la dynastie des Flaviens et représente la gloire de la ville de Rome. C’est le plus grand amphithéâtre elliptique qui a été construit au cours de l’empire romain et c’est seulement au Moyen Âge que son nom actuel lui fut donné, en raison de sa proximité avec une statue gigantesque en bronze qui représentait l’empereur Néron.

C’est l’empereur Vespasien qui a ordonné la construction de cet édifice en 70 après JC. Il voulait offrir à la ville un grand amphithéâtre en dur qui pouvait remplacer celui de Statilius Taurus qui se trouvait au Champ-de-Mars. En 79, à la mort de Vespasien, l’amphithéâtre possédait déjà trois étages. C’est donc son fils Titus qui achevait la construction en le dotant d’une quatrième et une cinquième rangée de gradins.

En 80, Titus décida d’une Inauguration grandiose avec des jeux qui durèrent près de 100 jours. A cette occasion, 9000 animaux sauvages furent tués. Par la suite, le plus jeune fils de Vespasien poursuivit l’aménagement du Colisée en y ajoutant un réseau souterrain afin d’abriter les animaux et les gladiateurs qui pouvaient participer aux manifestations antiques.

Au cours des siècles, le bâtiment romain subit plusieurs dégradations, dont le premier en l’an 217 à cause de la foudre qui causa de grands dommages au niveau des gradins des étages supérieurs. Il fut restauré une première fois 40 ans plus tard puis encore 70 ans sous le règne de plusieurs empereurs. Une hypothèse parle même d’un tremblement de terre particulièrement intense qui le mis à sac en 443, ce qui engendra de nouveaux travaux de restauration jusqu’en 508 après JC.

Au cours de l’époque médiévale, l’amphithéâtre majeur de la ville de Rome connut de grands changements. Dans un premier temps une église fut érigée à l’intérieur du bâtiment, et les espaces protégés sous les gradins étaient alors utilisés comme logements. Des travaux furent entrepris ensuite pour en faire une forteresse au cours du XIIe siècle.

C’est en 1349 qu’un nouveau tremblement de terre très important endommage le Colisée. A cette occasion, toute une partie du mur extérieur s’effondre, et les pierres servirent aux habitants pour construire des églises ou des hôpitaux, et bien encore d’autres édifices dont ils avaient besoin.

Architecture


Le Colisée est une structure elliptique de 188 mètres de long et 156 mètres de large à l’extérieur, alors que les dimensions internes sont de 86 mètres de long et 54 mètres de large. La hauteur de l’édifice atteint près de 50 mètres.

Sur la façade extérieure, on peut voir les innombrables travertins qui ont permis de monter l’édifice. Les trois premiers niveaux de 80 arcades chacun entourés par des piliers sur lesquels s’appuient des demi-colonnes. Aux quatre extrémités se trouvaient les entrées d’honneur qui était réservées pour les personnages avec un statut élevé comme les magistrats ou bien les membres des collèges religieux.

Suivant les spectacles qui étaient organisés, le Colisée pouvait accueillir entre 50 000 et 75 000 spectateurs. Dans les gradins, les gens étaient placés en fonction de leur rang social. Par exemple la classe sénatoriale avait la meilleure vue sur la scène, le niveau du dessus était occupé par les chevaliers, alors que les niveaux supérieurs accueillaient tout simplement les autres romains. D’abord les riches, puis les plus pauvres. Les gradins étaient ainsi divisés en plusieurs parties qui recevaient une classe bien spécifique.

La scène centrale recouvre des souterrains appelés l’Hypogée. Les souterrains étaient divisés en deux niveaux afin de recevoir les animaux et les gladiateurs qui s’apprêtaient à participer aux spectacles organisés par les empereurs. Afin de rejoindre le dessous de la scène, des galeries avaient été construites pour s’y rendre à partir de l’extérieur de l’édifice, et qui reliaient ainsi directement l’hypogée aux écuries extérieures. De même, il y avait un passage souterrain spécial pour les empereurs afin qu’ils ne se mêlent pas à la foule pour faire leur entrée.

Spectacles et Jeux du Colisée


Il existait plusieurs gens de spectacle qui ont été donnés au Colisée. Il y avait les combats de gladiateurs appelés munera, les combats avec des animaux féroces appelés les venationes, et encore des reproductions d’une bataille navale, les naumachies, après aménagement de la scène centrale.

Pour les venationes, les animaux étaient souvent importés du continent africain afin de pouvoir chasser à l’intérieur de l’édifice des éléphants, des panthères, des crocodiles ou bien encore des lions. Le plus grand spectacle jamais donné à impliquer jusqu’à 10 000 animaux sur une période de 123 jours.

Les combats de gladiateurs impliquèrent progressivement des prisonniers de guerre, des esclaves, des personnes condamnées à mort ou bien tout simplement des hommes qui voulaient prouver leur bravoure et étaient en quête de célébrité. Ces combats avaient énormément de succès auprès de la population qui organisait bien souvent ce genre de spectacles, bien plus que l’Etat en lui-même. Les combats étaient très violents, et presque toujours, ils menaient à la mise à mort ordonnée par la foule cantonnée dans les gradins.

Lors des reproductions de bataille navale, les combats étaient très sanglants. Ils impliquaient deux flottes avec des reproductions de navires de guerre, et les condamnés à mort étaient utilisés pour ces joutes car cela se terminait toujours par le décès des combattants. De récentes découvertes ont montré l’existence de canalisations souterraines permettant d’acheminer l’eau à l’intérieur du Colisée, mais il est encore difficile à comprendre comment les Romains avaient réussi à rendre le lieu parfaitement étanche.

L’amphithéâtre flavien de nos jours


Chargé d’histoire, le Colisée est aujourd’hui le monument le plus visité de la ville de Rome. Il sert également pour la procession du chemin de croix le vendredi Saint, procession inaugurée par le pape Jean-Paul II.

La partie effondrée que l’on constate de l’extérieur est due au tremblement de terre de 1349. Mais le Colisée est un édifice particulièrement fragile. En cas de pluies abondantes, de chutes de neige, il faut absolument tout mettre en place pour évacuer l’humilité afin d’éviter les infiltrations et la chute de pierres. C’est pour cette raison que l’Italie dépense chaque année beaucoup d’argent afin de palier aux réparations primordiales pour permettre de garder toute la splendeur de ce bâtiment romain qui fait la fierté des Romains d’aujourd’hui.

Informations touristiques


Heures d’ouverture :

Dernier dimanche de Mars jusqu’aux 31 Août : de 9h à 19h30, Septembre : de 9h à 19h00, Octobre : de 9h à 18h30, de Novembre au 15 février : de 9h à 16h30, du 16 Février au 15 Mars : de 9h à 17h00, du 16 Mars au dernier samedi de Mars : de 9h à 17h30. Fermés les 1er Janvier et 25 Décembre.

Tarif :

9 euros par adulte, 4,50 euros pour les jeunes de 18 à 25 ans, gratuit pour les jeunes de moins de 18 ans et personnes de plus de 65 ans qui font partie de l’union européenne.

Éviter de faire la queue

Le Colisée étant le monument le plus visité de Rome, vous devrez vous attendre à faire une longue queue. Pour éviter de trop attendre, nous vous conseillons ou de prendre l’entrée du Colisée (valable aussi pour le Forum Romain et le Mont Palatin) gratuite compris dans votre Roma Pass, ou bien encore de réserver le billet à l’avance sur internet (il vous en coûtera alors 1,50 euros de plus par billet). Si vous n’avez ni envie de payer en plus, ni Roma Pass, alors rendez vous à l’entrée du Palatin où il y a moins de monde. Avec le billet, vous passerez plus vite au Colisée.

Les photos du Colisée – Colisseo


Categories: Rome antique
Les commentaires sont fermés.