Archive

Archives pour la catégorie ‘Les musées de Rome’

La Pinacothèque du Vatican

02/06/2012 Comments off

C’est en 1931 que la Pinacothèque fut réalisée sous le pontificat de Pie XI afin d’y placer des cadres qui avaient été en la possession de ses prédécesseurs. Sous le règne de Napoléon, la plupart des œuvres furent transférées à Paris, mais elles reviennent en Italie en 1815 après le congrès de Vienne.

Elles sont exposées suivantes un ordre chronologique allant du Moyen Âge jusqu’au début du XIXe siècle, ce qui permet pour le visiteur de suivre clairement les évolutions de la peinture italienne au cours des siècles.

La première salle contient des œuvres du Moyen Âge. Ce sont des peintures sur des tableaux de bois qui sont facilement reconnaissables grâce à leurs fonds dorés, à des couleurs sans nuance, et à un manque cruel de perspectives.

La seconde salle est consacrée au peintre de sienne du XIVe siècle et à Giotto qui est le plus grand peintre italien du Moyen Âge. C’est à cet endroit que vous découvrirez « Jésus devant Pilate », « le rédempteur qui bénit », le « polyptique » ainsi que « Histoires de Saint Nicolas de Bari, le Saint sauve un bateau du naufrage ».

Dans la troisième salle, ce sont des œuvres du début du XVe siècle qui sont présentes. On note une disparition du fonds doré dans les peintures et la perspective des tableaux est bien meilleure. Cette salle abrite entre autres « la vierge à l’enfant, Saint-Dominique et Sainte-Catherine », le « couronnement de la vierge », et encore la « vierge sur le trône avec l’enfant ».

Dans la salle numéro quatre, on n’y retrouve des célèbres peintures du peintre Melozzo du XVe siècle : « les anges musiciens » qui n’est autres que le fragment d’une peinture de l’abside d’une église vénitienne, et « le Christ en gloire entre les anges et les apôtres ».

Dans la cinquième salle qui est également consacrée à des peintures du XVe siècle, se trouve le tableau »Miracles de Saint Vincent Ferreri » ainsi que des œuvres dont la thématique principale sont les ruines de l’Antiquité.

La sixième salle contient plusieurs peintures d’artistes italiens du XVe siècle. La sixième salle contient les œuvres de l’école de Ombrie dont « la vierge à l’enfant et quatre saints ». Dans la septième salle se trouvent des tapisseries flamandes du XVIe siècle ainsi que des œuvres de Raphaël telles que « le couronnement de la vierge », « la transfiguration » qui est une peinture à huile dans laquelle els figures dramatiques sont inspirées des œuvres de Michel-Ange.

Dans la neuvième salle, une œuvre inachevée de Léonard de Vinci, le célèbre saint Jérôme y est exposée. On les retrouve également « l’ensevelissement du Christ » de Bellini, peintre du XVIe siècle.

La dixième salle contient des œuvres qui n’ont pas une grande valeur mais dont les auteurs font pourtant partie des plus grands peintres du XVIe siècle. Là onzième salle contient des œuvres de la seconde moitié du XVIe siècle dont « la lapidation de Saint-Étienne », « le sacrifice d’Isaac », « l’annonciation », « le repos pendant la fuite en Égypte ».
La deuxième salle est consacrée entièrement au peintre du début du XVIIe siècle. L’héritage du Caravage et le goût pour le réalisme se retrouvent très bien dans les œuvres. C’est à cet endroit que vous admirerez « la communication de Saint Jérôme », « la crucifixion de Saint-Pierre », « ça m’a tué l’ange », « Saint-Pierre qui renie le Christ », ou bien encore la déposition de Caravage lui-même.

Dans les salles 13, 14 et 15, ce sont des peintures de Van Dyck, de Pietro de Cortona et du français Nicolas Poussin qui sont exposées. Dans la salle 16 se trouve la fresque sublime du Paradis terrestre qui est une œuvre magistrale de Wenzel Peter.

Photos des superbes œuvres de la Pinacothèque


pinacotheque23 pinacotheque02 pinacotheque03 pinacotheque04 pinacotheque05 pinacotheque06 pinacotheque07 pinacotheque08 pinacotheque09 pinacotheque10 pinacotheque11 pinacotheque12 pinacotheque13 pinacotheque14 pinacotheque15 pinacotheque16 pinacotheque17 pinacotheque18 pinacotheque19 pinacotheque20 pinacotheque21 pinacotheque22

Categories: Les musées de Rome

La villa Borghèse de Rome

02/06/2012 Comments off

La villa Borghèse se situe dans le nord-ouest de la ville. C’est un gigantesque parc de 80 hectares dans lequel il est agréable de se promener. Il constitue un véritable poumon vert dans la capitale, et les jardins actuels qui ont été réalisés au XIXe siècle dans le style à l’anglaise sont absolument magnifiques. C’est en 1901 que le parc, initialement propriété privée est venu à la ville pour être ouvert au public gratuitement.

La villa Borghèse contient deux musées, la galerie Borghèse et la Galerie nationale d’art moderne et contemporain, ainsi qu’un zoo dont l’entrée est superbe.

La Galerie Borghèse


L’histoire de la jolie propriété qui abrite aujourd’hui la galerie remonte au XVIe siècle, lorsque la famille Borghèse achète le terrain afin de faire construire une petite résidence campagnarde. C’est dans le même style que la villa Médicis que l’architecte choisit pour les travaux réalise la villa. Au fil des années, elle sert à exposer la collection d’œuvres d’art du cardinal Borghèse. L’extérieur du bâtiment est enrichi par des sculptures ainsi que de nombreuses fenêtres afin d’établir un puits de lumière à l’intérieur des salles pour bien admirer les œuvres. Dans la dernière partie du XVIIIe siècle, l’intérieur est redécoré avec des sublimes fresques, des stucs et des marbres.

Borghèse est un collectionneur qui n’hésite pas à voler des œuvres afin d’assouvir son désir de créer une collection majestueuse. À partir de quelques sculptures et des tableaux de maîtres, héritage de famille, il arrive au cours des années à constituer l’une des plus majestueuses collections d’arts de l’Italie. Entre confiscations et achats, la collection s’agrandit, puis une partie est revendue sous le règne de Napoléon Ier avant d’être restituée à la famille dans la première partie du XIXe siècle.

Aujourd’hui, le visiteur peut admirer des sculptures hellénistiques, telle que la reproduction de l’hermaphrodite, des sculptures romaines telle que le portrait d’Alexandre, ou bien encore la statue de Dionysos, des sculptures du Bernin comme celle de David, Apollon et Daphné, un bronze de Neptune, ou bien encore un buste du Pape Paul V, et enfin des sculptures de Bracci, Houdon et Canova pour les amateurs.

Les peintures sont également nombreuses à être exposées sur les deux étages de la visite. On y retrouve des œuvres de Dossi, Raphael ( avec le portrait d’homme, La Dame à la licorne, le portrait du pape Jules II, ou bien encore la mise au tombeau du Christ ) , Le Corrège, La Sodoma, Léonard de Vinci, Bassano, le Bernin, le Guerchin, Zucchi, Le Titien, Rubens et bien entendu, le Caravage.

Visite de la Galerie Borghèse


La visite de la galerie s’effectue uniquement sur réservation. En téléphonant au 39 06 32810 vous indiquez pour combien de personnes vous souhaitez la visite, et on vous donne un numéro ainsi qu’un horaire à respecter. Arrivez au moins 30 minutes avant la visite, le temps de déposer les bagages et appareils photos au vestiaire ( obligatoire, les photos sont interdites ). Une fois à l’intérieur, la visite est libre, mais elle dure maximum 2h, ce qui est largement suffisant pour tout voir tranquillement. La galerie est ouverte tous les jours sauf le lundi. Le prix d’entrée est de 8,50, 13,50 lorsqu’il y a des expositions.

La Galerie Nationale d’art moderne


La galerie nationale d’art moderne et contemporain est le seul musée romain qui reçoit des œuvres de la fin du XIXe siècle et du XXe siècle. Le bâtiment qui la reçoit a été construit à l’intérieur du parc de la villa Borghèse en 1911 et c’est en 1912 que le musée est ouvert au public.

Il n’y a pas moins de 1100 œuvres réparties dans 55 salles à découvrir.

L’entrée du musée coute 10 euros, il est ouvert tous les jours sauf le lundi, de 8h30 à 19h30.

Le Parc de la villa en images


189 120 219 315 410 510 610 710 84 95 108 1111 128 137 148 158 168 178 19panorama

Categories: Les musées de Rome

Le musée de la civilisation romaine

02/06/2012 Comments off

Le musée de la civilisation romaine se situe dans le quartier moderne EUR qui fut aménagé pour l’exposition universelle en 1942. Le musée n’est finalement inauguré qu’en 1955. Il est entièrement consacré à la civilisation romaine de l’Antiquité, et l’on peut y découvrir des superbes maquettes qui sont des reconstitutions de l’empire romain sous Constantin. C’est un lieu incontournable pour toute personne qui veut véritablement se rendre compte de l’importance des bâtiments, palais, et autres édifices bâtis par les plus grands empereurs de la ville éternelle.

Sur une surface de 12 000 mètres carrés répartis en 59 sections, le visiteur se plait à découvrir les beautés de la Rome Antique. Les premières salles permettent de reconstituer l’histoire de Rome à partir de ses origines jusqu’au Vie siècle. Ce sont à travers des moulages, des sculptures, des morceaux de bâtiments, des maquettes et de représentation que le visiteur découvre la beauté de l’empire. A noter que les salles font 10 mètres de hauteur ce qui a permis de reproduire à l’échelle réelle certains monuments pour un effet garanti dès le premier coup d’œil.

Outre une gigantesque maquette de la ville sous l’empereur Constantin, le musée recueille également des moulages qui représentent les bas-reliefs de la colonne de Trajan. Après l’avoir admiré en vraie, vous pouvez ainsi découvrir les scènes les unes à cotés des autres sur une longueur totale de presque 200 mètres.

Le musée est ouvert tous les jours sauf le lundi, le jour de Noel et le jour de l’An de 9h à 14h ( la billetterie ferme à 13h ). Le tarif plein est de 7,5 euros, de 4,5 euros pour le tarif réduit. Pour plus d’informations, nous vous suggérons de visiter le site officiel du musée de la civilisation romaine.

Photos du musée, des maquettes et des moulages


museecivilisationromaine33 museecivilisationromaine06 museecivilisationromaine07 museecivilisationromaine08 museecivilisationromaine09 museecivilisationromaine10 museecivilisationromaine11 museecivilisationromaine12 museecivilisationromaine13 museecivilisationromaine14 museecivilisationromaine15 museecivilisationromaine16 museecivilisationromaine17 museecivilisationromaine18 museecivilisationromaine19 museecivilisationromaine20 museecivilisationromaine21 museecivilisationromaine22 museecivilisationromaine23 museecivilisationromaine24 museecivilisationromaine25 museecivilisationromaine26 museecivilisationromaine27 museecivilisationromaine28 museecivilisationromaine29 museecivilisationromaine30 museecivilisationromaine31 museecivilisationromaine32

Categories: Les musées de Rome

Le Musée National Romain

02/06/2012 Comments off

Le musée national romain qui date de 1889 conserve en ses lieux les vestiges de l’Antiquité et abrite certainement la plus grande collection archéologique au monde. Depuis 1990, les œuvres du musée se trouvent dans quatre endroits : les Thermes de Dioclétien, le Palais Massimo, le palais Altemps, et la Crypta Balbi.

Dans les Thermes de Dioclétien, se trouvent Des sculptures et des objets funéraires ainsi que des expositions temporaires. C’est l’endroit ou vous pourrez apprécier le buste de Vespasien, le Buste d’Hadrien et plusieurs sarcophages dont celui d’Acilia. Un joli pavement de mosaïques peut également y être admiré.

Au Palais Massimo qui se situe juste à coté des thermes et qui est propriété de L’état italien depuis 1981, se trouve une très belle collection d’art ancien.

Dans le Palais Altemps qui date du XVe siècle et qui fut acheté par l’État en 1982, on y retrouve de très belles sculptures, des objets antiques, une collection égyptienne provenant de différents sanctuaires, ainsi que des expositions temporaires qui ont lieu dans le théâtre privé.

Enfin, dans la Crypta Balbi, qui fut inauguré en 2001, sont exposés de nombreux objets provenant de fouilles archéologiques effectuées depuis 30 ans.

38 012 021 031 041 051 061 071 081 091 103 113 123 132 143 153 163 173 184 193 203 213 222 232 241 251 261 271 281 291 301 312 321 331 341 351 361 371

Categories: Les musées de Rome

Musée national étrusque de la villa Giulia

02/06/2012 Comments off

Le musée national étrusque de la villa Giulia se situe dans le quartier du Pincinao et il fut créé en 1889 afin d’y exposer une collection consacrée aux œuvres étrusques qui se situent dans l’histoire avant l’histoire romaine.

La villa fut construite bien avant, sous le pontificat de Jules III dont il possédait le terrain. Elle possède une grande cour intérieure avec des loggias et des décors de mosaïques, des fresques du XVIe siècle. Lors du XIIIe siècle et du XIXe siècle, la villa subit de nombreux aménagements mais c’est après son rachat par l’État italien qu’elle est transformée en musée.

Alors qu’au départ elle devait servir qu’à stocker temporairement les objets trouvés et identifiés avant la présentation au public, elle fut finalement transformée en musée pour tout ce qui concerne la collection dénichée en dehors de la ville. Au fur et à mesure que els fouilles sont entreprises, le musée s’enrichit de nouvelles œuvres.

Parmi les objets on recense notamment un centaure du Vie siècle avant JC, des urnes funéraires, des vases grecs, un chariot funéraire, une statue d’Apollon en terre cuite, le sarcophage des époux, le sarcophage de Lyon, une reconstitution d’un temple étrusque, du mobilier funéraire, et des objets retrouvés dans les tombes .

La villa Giulia est ouverte tous les jours de 8h30 à 19h30 sauf les lundis, jour de Noel et jour de l’An. Le tarif plein est de 8 euros contre 4 euros pour le tarif réduit.

Photos du Museo nazionale etrusco di Villa Giulia


194 013 022 032 042 052 062 072 082 092 104 114 124 133 144 154 164 174 185

Categories: Les musées de Rome

Palais Barberini et Galerie nationale d’Art Ancien et Antique

02/06/2012 Comments off

Le palais Barberini qui se situe sur la place du même nom se trouve à proximité de la colline du Quirinal. C’est le pape Urbain VIII qui racheta le terrain à une famille romaine et qui fit entreprendre de nombreux travaux d’aménagement par Maderno. En 1633, Le Bernin prit la relève. Plusieurs peintres de renom se sont succédé afin d’établir des fresques magnifiques à l’intérieur du bâtiment. A la mort du pape, le palais est confisqué par son successeur puis rendu à la famille en 1653.

La sublime façade se compose de trois niveau d’arcades qui ont la particularité d’être des trois ordres dont le ionique que l’on retrouve fréquemment dans les basiliques. Le palais est entouré d’un jardin avec deux ailes latérales.

Aujourd’hui, le palais Barberini accueille la Galerie Nationale d’Art Ancien ou Antique. Des œuvres magistrales du XIXe siècle y sont exposées pour rendre hommage à des peintres parmi les plus talentueux de l’Italie et de l’Europe. Les œuvres les plus célèbres sont La Fornarina de Raphael, mariage mystique de Sainte-Catherine de Lorenzo Lotto, un portrait du roi Henri VIII, l’annonciation de Filippo Lippi, une peinture de Caravage représentant Judith qui tranche la tète d’Holoferne ou encore Narcisse et bien d’autres encore que vous prendrez plaisir à découvrir lors de votre visite.

Le musée est ouvert du mardi au dimanche, de 8H30 à 19H00. Il est fermé les lundis, le jour de Noël et le jour de l’an. Le tarif d’entrée est de 5 euros, 2,5 euros en tarif réduit.

BARBERINI14 BARBERINI1 BARBERINI2 BARBERINI3 BARBERINI4 BARBERINI5 BARBERINI6 BARBERINI7 BARBERINI8 BARBERINI9 BARBERINI10 BARBERINI11 BARBERINI12 BARBERINI13

Categories: Les musées de Rome

Les chambres de Raphael – Musée Vatican

02/06/2012 Comments off

Au même titre que la Chapelle Sixtine, les chambres de Raphaël constituent l’une des plus belles merveilles des musées du Vatican. Elles ont été peintes à la demande du pape Jules II qui ne souhaitait pas habiter dans les mêmes appartements que son illustre prédécesseur Alexandre VI. C’est ainsi qu’il demanda à Raphaël de lui aménager des fresques dans une aile qui datait du XVe siècle.

Les chambres de Raphaël sont constituées de la chambre de la Signature, la Chambre d’Héliodore, la Chambre de l’Incendie du Borgo et la Salle de Constantin. La visite se déroule obligatoirement par la Salle de Constantin dont les fresques ont été réalisées par les élèves de l’illustre peintre qui fut mort prématurément en 1520. Parmi les épisodes racontés, on retrouve « le Baptême de Constantin », « l’Apparition de la Croix à Constantin », « La bataille du pont Milvius », « la Donation de Constantin ». Le plafond représente le triomphe du christianisme.

C’est alors que l’on passe dans la partie la plus ancienne du palais avec la salle des clercs obscurs qui a été peinte à partir d’une esquisse de Raphaël. La Chapelle Niccolina fut peinte par Angelico qui était un frère dominicain originaire de Toscane.

En continuant le parcours imposé, on tombe sur la chambre d’Héliodore qui est la deuxième pièce peinte par Raphaël entre 1512 et 1514. A cet endroit, il représente le pouvoir spirituel de l’église, avec notamment « la Messe de Bolsenia » dans laquelle le miracle des gouttes de sang tombant d’une hostie est illustré. Dans « l’Héliodore chassé du temple » l’artiste a voulu illustrer que le patrimoine de l’église était tout simplement inviolable. En effet, Héliodore qui avait dérobé le trésor du temple de Jérusalem est rattrapé par des messagers de Dieu. sur la fresque « la délivrance de Saint-Pierre », on note l’apparition d’un ange à Saint-Pierre qui invite à le suivre, la fuite de Saint-Pierre et de l’Ange, et enfin le réveil des gardes sur un sublime clair de lune.

C’est alors que l’on entre dans la chambre de la Signature qui est la première pièce réalisée par Raphaël. C’est en ce lieu que les actes officiels étaient signés par le pape. On n’y retrouve une illustration de la foi avec « la dispute du Saint-Sacrement ». en bas, de chaque côté de la peinture se trouve l’ostensoir tandis qu’en haut dans les nuages sont représentés des saints et des prophètes qui discutent tranquillement. au-dessus, on aperçoit Jésus-Christ à côté de la vierge et de Saint-Jean, avec encore un peu plus haut Dieu le père. Dans la fresque « l’école d’Athènes » qui est certainement l’une des plus célèbres du peintre est symbolisé Platon qui indique avec son doigt le ciel comme s’il s’agissait de l’endroit ou se trouvaient les meilleures idées. De son côté, Aristote tourne la paume de sa main vers le sol afin de prouver la rationalité de sa philosophie. Autour de ces deux maitres de la pensée antique, se trouvent de nombreux philosophes tels que Héraclite, Euclide, Diogène, Tolombée et Zoroastre.

Enfin, la dernière salle qui a été peinte à la demande de Léon X tire son nom de l’événement principal qui eut lieu sous Léon IV : l’incendie de Borgo. Dans cette fresque, on retrouve l’intervention miraculeuse du pape Léon IV en 847 qui apparut à la fenêtre de la loggia des bénédictions et qui éteignait le gigantesque incendie dans le quartier de la basilique Saint-Pierre en faisant le signe de la croix. On y retrouve également une fresque qui représente le couronnement de Charlemagne en 800.

Les loges de Raphaël ne sont visibles que sur demande. Quant à l’appartement Borgia qui a été décoré par le Pinturicchio et ses élèves, ils furent abandonnés une première fois avant d’être à nouveau ouvert au public à la fin du XIXe siècle. les appartements sont consacrés à l’art moderne religieux et comprennent des œuvres de Gauguin, Chagall, Klee et Kandinsky.

282 117 215 310 43 53 63 73 82 93 106 118 126 135 146 156 166 176 187 196 204 216 224 233 242 252 262 272

Categories: Les musées de Rome

Les musées à visiter à Rome

02/06/2012 Comments off

Comme dans toute grande ville, Rome comporte d’innombrables musées. La plupart sont consacrés à l’histoire de la ville éternelle et aux sites antiques, mais vous trouverez également des lieux pour voir de belles peintures et bien entendu, vous ne manquerez pas de visiter les plus beaux musées du monde qui se trouvent dans la cité du Vatican.



Les musées du Vatican abritent des collections splendides de sculpture, de peintures, mais aussi de timbres réunies par les Papes au cours des siècles. Parmi les nombreuses galeries, vous ne manquerez évidement pas la chapelle Sixtine et les chambres de Raphaël.






La Villa Borghèse recense deux musées dont la galerie borghèse qui abrite l’une des plus grandes collection d’oeuvres d’art privée d’Italie.








Les musées du Capitole situés sur la place du même nom abritent de nombreuses sculptures, statues impériales, fresques et aussi de belles mosaïques.








Le musée national romain conserve la plus grande collection archéologique du monde avec de nombreux vestiges de l’antiquité.








Le musée de la civilisation romaine raconte l’histoire de la Rome antique à travers des maquettes, des reproductions et des moulages d’édifices de la ville.








Le musée national Étrusque abrite des oeuvres d’art dont la date est antérieure à la période de la civilisation romaine.








Le Palais Barberini abrite une très belle collection d’art antique ainsi que des tableaux qui rendent hommage aux plus grands peintres de l’histoire romaine.

Categories: Les musées de Rome

Les musées du Capitole à Rome

02/06/2012 Comments off

Les musées du Capitole sont situés sur la colline du Capitole et sont dispersés dans le palais Neuf et le palais des conservateurs. Ils ont été créés en 1471 par le pape Sixte IV. Les premières œuvres à y être exposées sont la louve qui devient le symbole de la ville, ainsi que quatre statues de bronze. Au cours des siècles, après le réaménagement de la place et des palais par l’illustre Michel-Ange, les papes vont ajouter de nouvelles collections aux musées. C’est ainsi que la statue d’Hercule du forum Boarium rejoint les lieux, puis bien d’autres jusqu’au XVIIe siècle. A partir du XVIIIe siècle, la collection est à nouveau enrichie par différentes œuvres qui sont découvertes dans les ruines de la ville.

Sous le règne de Napoléon Bonaparte, de très belles pièces du musée sont transférées au Louvre à Paris et certaines d’entre elles seulement feront le chemin retour à sa mort.

Aujourd’hui les musées du Capitole comportent de nombreuses statues des empereurs romains, une pinacothèque avec de très belles toiles, des sculptures dont celle de la Louve, symbole de la ville éternelle, de très belles fresques réparties dans différentes salles, des mosaïques et bien d’autres œuvres encore.

Les musées sont ouverts de 9h à 20h tous les jours de la semaine sauf le lundi, de 9h à 14h les 24 et 30 décembre, et fermés le jour de Noel et le jour de l’An. L’entrée coute 12 euros, 10 euros en tarif réduit. Plus d’informations sur le site officiel des musées pour voir les expositions en cours et l’actualité.

Les oeuvres des musées



182 28 011 02 03 04 05 06 07 08 09 102 112 122 131 142 152 162 172 183 192 202 212 221 231 24 25 26 27 37 29 30 311 32 33 34 35 36

Categories: Les musées de Rome

Les musées du Vatican

02/06/2012 Comments off

Les musées du Vatican constituent un lieu de visite incontournable lorsque l’on va à Rome. Ils sont d’une richesse absolument époustouflante et sont certainement aujourd’hui encore les plus grands musées du monde entier. Ils ont été aménagés à l’intérieur de l’État du Vatican par les Papes successifs qui ont fait intervenir les plus grands peintres dont le célèbre Michel-Ange dans la Chapelle Sixtine que nous vous proposons de visiter en détail sur la page qui lui est consacrée et Raphaël, célèbre peintre qui a crée les chambres de Raphaël qui font également partie intégrante du musée.

Ils abritent aussi bien des objets de l’Antiquité égyptienne, que des sculptures, des peintures, de nombreuses fresques sur les murs et sur les plafonds, ainsi que la plus grande collection de timbres au monde.

Malgré les nombreuses dispersions qui ont eu lieu au cours des guerres, ainsi que les vols et les destructions, les musées contiennent une collection d’une valeur inestimable.

Chapelle Sixtine et Chambres de Raphaël


Il y a tant à dire que ces deux merveilles que nous ont laissé les peintres Michel Ange et Raphael que nous avons consacré une page entière à chacun de ces deux musées : Suivez le lien pour découvrir la chapelle Sixitine, et l’autre lien pour les chambres de Raphaël qui vous laisseront les yeux remplis d’émotion.

La Galerie des Cartes Geographiques


Au premier étage du musée se trouve la galerie des cartes géographiques qui ont été peintes pendant la période renaissance à partir de 1580 jusqu’en 1585 sous le règne du pape Grégoire XIII. La galerie mesure 120 mètres de long, et les œuvres illustrent les possessions de l’église ainsi que de nombreuses villes et de régions d’Italie. C’est le géographe Ignazio Fanti qui fut le coordinateur de nombreux peintres afin de réaliser ces magnifiques peintures. Vous admirerez également au passage la beauté des décorations du plafond qui ne peuvent laisser indifférent.



Salle Sobieski et Immaculée Conception


Dans la salle Sobieski, se trouve une immense toile d’un peintre polonais de la fin du XIXe siècle qui représente la victoire du roi de Pologne Jean III Sobieski contre les turcs en 1683. Dans la salle suivante, celle de l’Immaculée Conception, se trouve une immense peinture absolument magnifique aux dimensions hors normes. Au milieu de la salle, une vitrine qui conserve des livres offerts par différents rois et évêques au Pape Pie IX lors de l’institution du dogme de l’Immaculée Conception.



La Pinacothèque


La pinacothèque du Vatican a été créée en 1931 par Pie Xi afin d’y exposer toutes les cadres qui avaient été possédés par ses prédécesseurs. C’est une succession de 16 salles qui permettent d’admirer les ouvres dans l’ordre chronologique de leur siècle. Parmi elles se trouvent des œuvres sublimes, et nous vous invitons à consulter notre page spéciale Pinacothèque du Vatican pour en savoir plus et surtout découvrir les photos des peintures.

Le musée Égyptien


Le musée égyptien du Vatican contient de nombreuses pièces qui ont été collectionnées au cours des siècles par les papes. On n’y trouve également des statues qui ont été rapportées d’Égypte par les empereurs, des sarcophages du IIIe siècle et de 2000 ans avant JC, et enfin des statues qui décoraient la sublime villa de l’empereur Hadrien.



Le musée Chiaramonti


C’est le pape Pie VII Chiaramonti qui ordonna l’aménagement de ce musée afin d’y placer des statues et des bustes romains. Ce ne sont pas moins de 1000 sculptures que le visiteur peut apprécier au cours de la visite. Parmi elles, de nombreux portraits des empereurs, des représentations divines, ou bien encore des éléments en relief de sarcophages.

Parmi les œuvres les plus remarquables, la statue de mercure, la statue d’Hercule, des paons en bronze dorés. Ce musée contient également une galerie dans laquelle se trouvent des sculptures magnifiques qui avaient été confisquées par Napoléon avant d’être restituées au Vatican. C’est à cet endroit que se trouve la statue de l’empereur Auguste, ainsi que la superbe statue du Nil entouré de 16 enfants.



Le musée Pio Clementino



Ce sont les papes Clément XIV et Pie VI qui ont ordonné la création de ce musée afin d’y abriter les œuvres grecques et romaines du Vatican. Après avoir traversé une première salle, on passe par la cour octogonale dans laquelle se trouvent des célèbres statues : le Perse avec la tête de méduse, l’Apollon du belvédère, la statue du dieu de la beauté. Ensuite, vous découvrirez le groupe du Laocoon réalisée à partir d’un chef-d’œuvre en bronze d’origine grecque. Parmi les autres salles, l’une d’elles dite des Animaux recense de nombreuses sculptures d’animaux de l’époque romaine, une autre contient de précieuses statues romaines et des copies d’originaux, dont l’Apollon Sauroktonos, une autre contient des bustes d’empereurs romains. Le musée abrite aussi le Cabinet des Masques, la salle des Muses ou se trouvent de belles statues de muses et de poètes. La salle ronde et la coupole de 21,6 mètres de diamètre font également partie des richesses de ce musée Pio Clémentino.



Le musée Etrusque


Le musée Etrusque qui a été créé sur ordre du pape Grégoire XVI en 1837 a permis de réunir des bases des bronzes et des tas d’objets venus d’Etrurie. On n’y retrouve une très belle collection de bases d’Italie ainsi que des pièces de l’époque romaine et des bijoux antérieurs à cette période.



La Galerie des tapisseries


C’est dans cette galerie que des sublimes tapisseries flamandes qui ont été faites à Bruxelles en Belgique sous le pontificat de Clément VII par des élèves de Raphaël y sont exposées. Après avoir été exposées une première fois dans la Chapelle Sixtine, elles ont été transportées à cet endroit au milieu du XIXe siècle.



La Galerie des candélabres


La galerie des candélabres date de 1761 et fut fermée une première fois à la fin du XVIIIe siècle. Les sublimes peintures du plafond datent également de cette période. Cette galerie expose des statues romaines ainsi que des répliques de satues grecques et de très grands candélabres du IIe siècle.

Categories: Les musées de Rome