Accueil > Eglises et Basiliques de Rome > La basilique Saint Pierre de Rome au Vatican

La basilique Saint Pierre de Rome au Vatican

02/06/2012

La basilique Saint-Pierre du Vatican est l’église catholique la plus importante au monde de par ses dimensions. Sa construction débuta en 1506 sur l’emplacement d’une ancienne basilique construite sous le règne de l’empereur Constantin, et c’est seulement 120 ans plus tard qu’elle fut achevée. La basilique Saint-Pierre fait partie des églises du pèlerinage, et c’est la première des quatre basiliques majeures de la ville. Elle est entièrement dédiée à Saint-Pierre dont le tombeau se trouve exactement en dessous du baldaquin, et qui selon la tradition catholique fut le premier Pape.

La visite de la basilique est entièrement gratuite. Elle se fait par l’entrée principale sur la place Saint-Pierre où il vous faudra passer des contrôles de sécurité avant d’y pénétrer. Il est possible de monter au sommet de la coupole afin de jouir d’une vue imprenable sur la ville de Rome, mais pour cela il vous en coutera environ 7 euros. Attention, si la première partie de l’Ascension s’effectue avec un ascenseur, la seconde partie se fait à travers des escaliers étroits, et au fur et à mesure de la grimpée, vous devrez pencher votre corps si vous êtes grand car le mur épouse la forme de la coupole. Ce n’est pas toujours très confortable, mais cela vaut le coup, ne serait ce que pour le folklore, mais surtout pour la vue incroyable sur les toits de la ville.

Un peu d’Histoire


Sous l’empire, le lieu était un cirque communément appelé le cirque de Néron, et c’est précisément à cet endroit que de nombreux chrétiens furent assassinés, dont le célèbre Saint-Pierre en 65 après JC. Pierre avait une place importante dans l’église après la mort du Christ.

La première basilique fut construite par l’empereur Constantin en 326, mais après de nombreux siècles et notamment lors de l’exil des Papes à Avignon, elle tombe en ruines. A leur retours, les papes décidèrent au début de la restaurer, mais finalement elle sera détruite afin d’y édifier celle que nous voyons aujourd’hui sur la sublime place Saint Pierre. De nombreux architectes se succédèrent au cours des siècles sur le projet, mais c’est une nouvelle fois l’illustre Michel-Ange qui avait pourtant 70 ans qui reprit la construction alors que les 4 immenses piliers étaient dressés. Il modifia les plans et les perspectives de l’édifice, tout en reconnaissant le talent de ses prédécesseurs. A sa mort, le travail continua, et c’est finalement en 1626 après de nombreuses péripéties que les travaux de la basilique s’achevèrent sous les ordres de Moderno, nommé sous le pape Paul V.

La façade de la Basilique


La façade de la basilique Saint-Pierre du Vatican a été conçue par l’architecte Carlo Maderno à la demande du pape Paul V. Elle mesure 144 mètres de largeur sur 45 mètres de hauteur. Entièrement réalisée en travertin provenant des carrières de Tivoli, la façade est répartie en deux étages et comporte plusieurs colonnes géantes. Sur le haut se trouve une inscription qui signifie : en l’honneur du prince des apôtres, Paul V Borghèse, grand pontife romain, l’an 1612, septième année de son pontificat. Il existe 5 portes d’entrées dont trois des 5 portails sont remarquables : le portail principal, de bronze, date du XVe siècle et provient de l’ancienne basilique. Le portail sud, dit porte des morts représente le pape Jean XXIII à genoux devant Saint-Pierre. Enfin la porte nord qui possède 16 panneaux est la porte Sainte : elle n’est ouverte que les années saintes et date du milieu du XXe siècle.

Sur la fenêtre centrale de la façade se trouve la fameuse loggia d’où le pape effectue ses bénédictions. L’attique est orné de superbes statues colossales dont celle du Christ et de ses apôtres ainsi que de deux horloges en ses extrémités.

Avant de rentrer dans l’édifice, on traverse le porche dans lequel se trouvent les statues de Charlemagne et de l’empereur Constantin ainsi qu’une mosaïque superbe qui représente Jésus en train de marcher sur l’eau.

Selon de nombreux spécialistes, la façade est sans doute la partie la moins aboutie de la basilique Saint-Pierre du Vatican. En effet, lorsqu’on se trouve juste en face sur la place Saint-Pierre, elle masque totalement la vue sur le dôme. C’est donc à partir d’un lieu plus éloigné à l’intérieur de la ville de Rome que l’on appréciera pleinement l’architecture extérieure de la basilique.



L’intérieur de la Basilique


L’intérieur de la basilique Saint-Pierre du Vatican est absolument merveilleux. Il y a tant à découvrir que l’on a du mal à poser le regard sur un endroit précis tellement nous somme ébloui par les mosaïques, les colonnes de marbre, les statues colossales ou bien encore la gigantesque coupole de Michel-Ange.

La statue de Bronze de Saint Pierre


Afin de commencer la visite, nous vous conseillons de vous rendre jusqu’à la fameuse statue de bronze de Saint-Pierre qui est considéré, rappelons-le, comme étant le premier pape de l’histoire de l’église. Cette statue n’est pas la plus impressionnante par ses dimensions mais elle possède la plus grande importance historique aux yeux des pèlerins. Elle se trouve à côté du premier pilier droit de la coupole, et elle montre Saint-Pierre assis sur un trône de marbre avec le bras levé au ciel en train de faire un geste de bénédiction. La coutume veut que les fidèles qui se rendent à la basilique Saint-Pierre du Vatican embrassent ou caressent d’un geste de la main le pied droit de la statue qui est plus avancé que le pied gauche. On constate par ailleurs qu’il est bien plus usé à force d’avoir été touché par des millions de personnes à travers les siècles.



La coupole


Après votre petit pèlerinage auprès de Saint-Pierre, le temps est venu de lever la tête afin d’admirer la superbe coupole. Elle est soutenue par quatre gigantesques piliers sur lesquels se trouvent en hauteur des cercles de huit mètres de diamètre avec un intérieur de chacun une mosaïque qui représente un évangéliste. Juste au-dessus des cercles, une bande qui fait tout le tour de la base de la coupole reçoit une inscription qui rapportent les paroles évangéliques qui ont été dites lors de l’investiture de Saint-Pierre.

L’intérieur même de la coupole est divisé de 16 quartiers avec à la base une fenêtre qui constitue un véritable puits de lumière pour cet endroit de la basilique. Dans chacun de ces quartiers, se situent 6 peintures superposées dont une ligne représente Dieu, les anges, le Christ, les apôtres et les papes.

Pour accompagner votre visite, il est possible de monter à l’intérieur de la coupole afin d’avoir une vue merveilleuse sur le baldaquin qui est l’autel papal et d’en sortir pour admirer la superbe vue sur la place Saint-Pierre ainsi que sur la ville romaine.



Le Baldaquin – Autel Papal


Juste devant vous en dessous de la coupole se trouve le magnifique baldaquin de bronze qui a été réalisé dans le style typique du XVIIe siècle. Il se compose de quatre colonnes riches torses avec des spirales sur lesquels apparaissent les jolies figures de petits-enfants. Les quatre piliers soutiennent le toit sur lequel on peut apprécier quatre statues d’anges dont des volutes se rejoignent vers un globe doré surmonté de la fameuse croix. Seul le Pape peut célébrer la messe à l’intérieur de ce sublime autel papal.

Le baldaquin a été construit exactement à l’emplacement de la tombe de Saint-Pierre. Celle-ci se situe dans une crypte qui est au niveau de la première basilique construite par l’empereur Constantin. Au cours des siècles, ce lieu fut un endroit de dévotion à Saint Pierre dont les restes auraient été identifiés au cours du XXe siècle.



Les nefs latérales


Revenons maintenant sur nos pas à l’entrée de la basilique afin de pénétrer à l’intérieur de la nef latérale droite. On n’y trouve plusieurs chapelles qui sont reliées entre elles par des passages intermédiaires dans lesquels se succèdent de nombreux monuments funéraires dédiés aux Papes.

C’est dans la première chapelle que se trouve la célèbre Piéta de Michel-Ange qu’il réalisa alors même qu’il n’avait pas 25 ans. C’est un véritable chef-d’œuvre de cinq siècles. Marie tient dans ses bras son fils mort ce qui nous rappelle à quel point Michel-Ange fut sensible à cette période de la vie chrétienne. La piéta est aujourd’hui considérée comme étant la perfection absolue en matière de sculpture, et elle est protégée par une vitre de protection suite à sa détérioration effectuée par un vandale il y a quelques années. Mais ne soyez pas inquiet, elle fut entièrement restaurée et vous aurez la chance de la voir intacte avec toute l’émotion qu’elle suggère.



En avançant dans la nef, on retrouve un premier monument funéraire qui est celui de Christine de Suède ainsi que celui du pape Léon XII EN dessous duquel se trouvent l’entrée vers la chapelle des reliques. Vient ensuite la chapelle de Saint-Sébastien à cause de sa mosaïque qui représente le martyre de Saint-Sébastien. C’est alors que le visiteur découvre la chapelle qui abrite le tombeau de Jean-Paul II dont la dépouille a été remontée de la grotte après sa béatification le premier mai 2011. Un peu plus loin s’ouvre la grande chapelle du très Saint-Sacrement dont les décorations datent du XVIIe siècle. En continuant notre avancée vers le baldaquin, nous arrivons vers la chapelle de Notre-Dame de recouvrance appelait encore chapelle grégorienne en hommage au pape Grégoire XII qui la fit réalisée.

En continuant notre chemin à travers de nouvelle chapelles et de nouveaux monuments funéraires, nous arrivons jusqu’au fameux baldaquin et jusqu’à la superbe abside dans laquelle se trouve le trône pontifical qui est une œuvre de Bernini. Fait de bronze, il est soutenu par quatre pères de l’église, est couronné de bambins et au centre de l’ouverture ovale du dessus, se trouve une colombe qui est le symbole du Saint Esprit. Il convient de poser le regard longuement sur cette œuvre tellement elle est sublime et majestueuse.

Dans la nef latérale gauche se succèdent de nouvelles chapelles avec des sculptures toutes aussi majestueuses. Nous vous laissons apprécier quelques photos de la basilique qui vous donneront certainement envie de la découvrir en vraie et d’être habité par une émotion certaine et immuable.



La montée vers la Coupole


Afin d’achever votre visite dans cette spectaculaire basilique Saint-Pierre du Vatican, nous vous conseillons vivement de monter dans la coupole. Lorsque vous êtes à l’extérieur avec la façade devant vous, l’entrée se situe sur la droite de la basilique. Il faut emprunter un ascenseur puis terminer à pied.

L’ascension est très rude. Les escaliers sont étroits, très pentus, et plus on avance, plus on se retrouve avec la tète et le corps penché car nous grimpons alors entre les deux calottes de la coupole, et la place n’est pas bien grande ! Cependant, c’est assez pittoresque et sensationnel pour être vécu. En haut, avant d’arriver au sommet, vous aurez une vue formidable sur le baldaquin qui vous paraitra alors tout petit comparé à ce que vous avez pu en voir d’en bas. Puis vous continuerez vers le sommet afin de découvrir une vue splendide sur la place Saint-Pierre ainsi qu’un panorama magnifique vers la ville de Rome avec au second plan le château Saint-Ange.

Les commentaires sont fermés.