Accueil > Eglises et Basiliques de Rome > Basilique Saint Paul Hors les Murs

Basilique Saint Paul Hors les Murs

02/06/2012

La basilique Saint-Paul hors les murs fait partie des quatre basiliques majeures de Rome. À ce titre elle est rattachée à l’État du Vatican bien qu’elle se situe à deux kilomètres en dehors des murs Auréliens de la ville. C’est à l’emplacement de la tombe de Saint-Paul qui fut décapité sous Néron que l’empereur Constantin décida d’y ériger une basilique. Jusqu’à la construction de la basilique Saint-Pierre du Vatican, la basilique Saint-Paul hors les murs demeure la plus grande église de la ville avec des proportions monumentales : 131 mètres de longueur, 65 mètres de largeur et 29 mètres de hauteur.

L’intérieur de Saint Paul Hors les Murs


La basilique est composée de 5 nefs magistrales et au cours des siècles, elle ne cessera d’être embellie par les Papes. C’est ainsi qu’un mur l’entoura afin de fortifier au Ixe siècle, que des mosaïques furent ajoutées en haut de la façade, un magnifique cloître ainsi que le candélabre Pascale furent ajoutés au XIIIe siècle.

Mais le 15 juillet 1823, un terrible incendie détruit la basilique ainsi que ses nombreuses décorations de l’époque antique, baroque et renaissance. Elle fut entièrement reconstruite selon les plans originels et fut inaugurée par Grégoire XVI en 1840. Le magnifique portique et ses 150 colonnes sont construits en 1928. A l’intérieur de la basilique, outre le tombeau de saint Paul, on remarquera de nombreux médaillons qui entourent la nef principale et donc chacun représente un portait d’un pape. A noter que celui du Pape Actuel Benoit XVI est éclairé en permanence. La basilique comporte également une abbaye bénédictine dans laquelle se déroule chaque année la semaine pour l’unité des chrétiens.

En dessous de l’autel papal se trouve se trouve une pierre tombale qui porte une inscription en l’hommage de Saint-Paul. En dessous, une fenêtre fut crée lors de la dernière restauration afin de permettre aux fidèles d’accéder au tombeau du Saint décapité.

C’est afin de mettre fin à la persécution des chrétiens que l’empereur Constantin et rédigea l’édit de Milan. Après de nombreuses fouilles, le tombeau de saint Paul fut découvert et le lieu fut choisit pour y édifier la Basilique. Son intérieur est composé de 5 nefs soutenues par 80 colonnes monolithiques. Ce fut le lieu préféré des Papes pendant de longs siècles, et ils ne cessèrent de l’embellir en y ajoutant fresques, mosaïques, statues et chapelles.

La grande mosaïque de l’abside qui mesure 24 mètres de largeur pour 12 mètres de hauteur a été construite sous Innocent X au XIIIe siècle. Elle fut endommagée lors du grand incendie mais restaurée à l’identique de son origine. On y admire le Christ entouré de ses Saints lors d’une bénédiction.

Au-dessus de l’autel se situe un superbe ciborium gothique datant de 1285 avec des arcs et des niches qui abritent Paul, Pierre, Timothée et Benoit. Le ciborium repose sur quatre colonnes. On note également la présence d’un candélabre à partir du Xe siècle qui fut construit par des marbriers romains : des scènes de résurrection côtoient d’autres décors avec des végétaux et des animaux.

Dans le transept gauche, se trouve l’autel de la Conversion de saint Paul qui est entouré de deux statues de Saint Grégoire et Saint Bernard. Dans le transept droit, l’autel de l’Assomption reçoit une mosaïque qui décrit le couronnement de la vierge. A ce même endroit se trouve la chapelle Saint-Benoît avec sa statue.

Si l’intérieur de la basilique est majestueux, suite aux dons venus du monde entier après l’incendie de 1823, l’extérieur n’en est pas moins impressionnant. L’entrée est entourée d’un quadriportique entourée de 146 colonnes avec au milieu une statue colossale de Saint-Paul. La façade supérieure est formée de mosaïques qui datent du XIXe siècle et qui représentent notamment le Christ entouré de Pierre et de Paul. Sur la porte centrale monumentale en bronze figurent des périodes de la vie de Pierre et de Paul. La porte Sainte qui est en bronze doré et qui a été ouverte pour la première fois par le pape Jean-Paul II en 2000 illustre le thème de la Trinité.

Enfin, une abbaye accueille une communauté bénédictine depuis le VIIIe siècle. Elle connue des périodes plus ou moins sombres notamment avec la confiscation de ses biens en 1870, mais au cours du XXe siècle, les moines reprirent vie dans cet endroit dont la bibliothèque comporte plus de 10 000 livres du XVe siècle au XVIIe siècle.

Découvrez la Basilique en Images


Les commentaires sont fermés.